La Bonté de Dieu

Dans l'histoire de Job, nous voyons comment Dieu l'a amené à toucher le fond en lui permettant de perdre ses biens, ses enfants et sa santé. Dans un sens, il a même perdu sa femme (qui le harcelait constamment) et ses trois bons amis (qui ne le comprenaient pas et le critiquaient). Ses amis se sont avérés être des prédicateurs se croyant justes par eux-mêmes qui prenaient plaisir à "le frapper quand il était à terre". Ils ont continué à le "frapper", jusqu'à ce que Dieu, dans sa miséricorde, y mette fin. Au milieu de toutes ces pressions, Job s'est justifié à plusieurs reprises. Lorsque le Seigneur lui a finalement parlé, Job a vu la corruption de son autosatisfaction - et il s'est repenti. Il était un homme juste. C'est bien. Mais il était fier de sa justice. C'est mauvais. Mais après que Dieu se soit occupé de lui, il est devenu un homme brisé. À partir de ce moment-là, il ne se glorifiera plus qu'en Dieu. Ainsi, le dessein de Dieu pour Job a été accompli.

Remarquez ce que Job a dit à Dieu lorsqu’il a été brisé: "Jusqu'à présent, je n'avais entendu parler de toi que par tous ces prédicateurs. Mais maintenant je te vois face à face" (Job 42:5). Il a vu la face de Dieu et sa vie a été préservée. Et quel a été le résultat ? Il s'est repenti dans la poussière et la cendre (v. 6)). Ce que ces quatre prédicateurs n'ont pas pu accomplir même après des jours de prédication, Dieu l'a accompli dans Job, en un instant, par une révélation de sa bonté. C'est la bonté de Dieu qui a brisé Job et l'a conduit à la repentance.

La plupart d'entre nous entendent parler de Dieu par des prédicateurs dans les réunions. Ce dont nous avons besoin, c'est d'une rencontre face à face avec Dieu, où nous voyons sa bonté à notre égard et en sommes brisés. C'est ce qui est arrivé à Pierre aussi. Vous souvenez-vous de la chose suivante qui s'est produite après que Pierre ait renié le Seigneur et que le coq ait chanté deux fois ? Il a vu le visage du Seigneur. Pierre aussi a eu son Peniel ! Nous lisons que "le Seigneur se retourna et regarda Pierre" (Luc 22:61). Et quel fut le résultat : "Pierre sortit et pleura amèrement" (v. 62). Ce regard de bonté et de pardon de la part de Jésus a brisé le cœur de ce pêcheur endurci. Sous l'ancienne alliance, Dieu avait promis la santé, la richesse et de nombreuses bénédictions matérielles à Israël. Mais il y avait une bénédiction qui était la plus grande de toutes - celle décrite dans Nombres 6:22 à 26. Nous y lisons qu'il a été ordonné à Aaron de bénir le peuple de la manière suivante : "Que le Seigneur fasse briller sur vous sa face. Que le Seigneur lève sa face sur vous et vous donne la paix".

N'est-il pas dommage que de nombreux croyants recherchent aujourd'hui les bénédictions inférieures que sont la santé et la richesse (que les incroyants obtiennent également sans prière) et les expériences émotionnelles (dont beaucoup sont fausses) - au lieu de rechercher la plus grande bénédiction de toutes qui peut transformer totalement leur vie - une rencontre face à face avec Dieu ? Même si nous ne devenons jamais riches, et ne sommes jamais guéris, si nous voyons la face du Seigneur, cela répondra à tous nos besoins.

Job avait des furoncles sur tout le corps lorsqu'il a rencontré Dieu, mais il n'a pas demandé à Dieu de le guérir. Il a dit : "J'ai vu la face du Seigneur et cela me suffit." Les trois prédicateurs qui prétendaient avoir un "discernement" et "une parole venant de Dieu" avaient dit à Job qu'il était puni pour certains péchés secrets dans sa vie. Il y a des prophètes autoproclamés comme cela aujourd'hui aussi avec leurs faux messages "Ainsi parle le Seigneur", qui amènent le peuple de Dieu sous la condamnation. Mais Dieu n'a pas menacé Job de jugement comme l'ont fait ces trois prédicateurs.

Dieu n'a pas parlé à Job de ses échecs ni même rappelé les plaintes qu'il avait formulées (contre Dieu) lorsqu'il était sous pression. Dieu a simplement révélé sa bonté à Job - sa bonté visible dans le bel univers qu'il avait créé pour le plaisir de l'homme et dans les animaux qu'il avait créés pour être soumis à l'homme. C'est cette révélation de la bonté de Dieu qui a conduit Job à se repentir. Beaucoup profitent de la bonté de Dieu et en abusent. Mais dans le cas de Job, elle l'a conduit à se repentir. Puis le Seigneur a béni Job en lui donnant le double de ce qu'il avait au début.

Le but final de Dieu en nous brisant est de nous bénir abondamment - comme nous le lisons dans Jacques 5:11. Le but que le Seigneur avait en tête pour Job était de briser sa propre justice et son orgueil et d'en faire un homme brisé - afin que le Seigneur puisse lui montrer sa face et le bénir abondamment. Même les bénédictions matérielles et physiques que Dieu nous donne peuvent nous ruiner en nous éloignant de Lui, si nous ne voyons pas Son visage derrière tout cela. Combien de croyants y a-t-il aujourd'hui, qui se sont éloignés de Dieu à cause de la prospérité matérielle.

Une vision du visage du Seigneur peut nous délivrer de l’envie de tout ce que ce monde peut offrir.

Copyright - Zac Poonen.  Aucuns changements quels qu'ils soient, ne doivent être fait au contenu de cet article sans l'accord écrit de l'auteur.